LA CLINIQUE

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

© 2019 par CLINIQUE VETERINAIRE DE L'AERODROME

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

Horaires modifiés suite confinement

Ouverture à 8h30 et fermeture à 17h

  • Clinique vétérinaire

Coronavirus : Covid 19 et animaux de compagnie

Vous trouverez ci-dessous les recommandations de l'OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale) concernant le Covid 19 et les animaux de compagnie.


Chien à Pékin, en pleine épidémie de Covid19

Les animaux sont-ils responsables du COVID-19 chez l’homme ?


La principale voie de transmission du COVID-19 semble être d’homme à homme.

Des preuves actuelles semblent indiquer que le virus du COVID-19 est d’origine animale. Des recherches en cours sont essentielles pour identifier la source animale (notamment les espèces impliquées) et pour établir le rôle potentiel d’un réservoir animal de cette maladie. Cependant, à ce jour, il n’existe pas assez de preuves scientifiques pour identifier cette source ou pour expliquer la voie de transmission d’une source animale vers l’homme.

Les données du séquençage génétique révèlent que le virus COVID-19 est très proche d’autres CoV circulant dans des populations de chauves-souris du genre Rhinolophus (rhinolophes). Il existe une possibilité que la transmission à l’homme implique un hôte intermédiaire.


Faut-il prendre des précautions avec les animaux vivants ou les produits d’origine animale ?

Bien qu’il existe une incertitude quant à l’origine du virus du COVID-19, conformément aux conseils de l’OMS, à titre de précaution générale, lors de la visite de marchés d’animaux vivants, de marchés traditionnels ou de marchés de produits d’origine animale, il convient d’appliquer des règles générales d’hygiène. Il faut notamment se laver les mains régulièrement avec du savon et de l’eau potable après avoir touché des animaux ou des produits d’origine animale, ainsi qu'éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche ou encore éviter tout contact avec des animaux malades ou des produits d’origine animale souillés. Tout contact avec d’autres animaux susceptibles de vivre sur le marché (tels que chats et chiens errants, rongeurs, oiseaux, chauves-souris) doit être évité. Il convient de prendre garde à ne pas entrer en contact avec des déchets ou des liquides d’animaux qui joncheraient le sol ou se trouveraient sur les surfaces des commerces et installations du marché. Les recommandations standard émises par l’OMS pour prévenir la propagation de l’infection incluent le fait de se laver les mains régulièrement, de se couvrir la bouche et le nez avec le coude pour tousser et éternuer, d’éviter tout contact étroit avec quiconque présenterait des symptômes de maladie respiratoire, comme le fait de tousser et/ou d’éternuer. Conformément aux bonnes pratiques en matière de sécurité alimentaire, la viande crue, le lait et les organes d’animaux doivent être manipulés avec précaution afin d’éviter toute possibilité de contamination croisée avec des aliments crus. La viande provenant d’animaux en bonne santé et bien cuite reste propre à la consommation. Sur la base des informations disponibles actuellement, les restrictions des échanges commerciaux ne sont pas recommandées.


Que savons-nous du virus COVID-19 et des animaux de compagnie ?

La propagation actuelle du COVID-19 est le résultat d'une transmission d'homme à homme. À ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie puissent propager la maladie. Il n'est donc pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être.

Les Services Vétérinaires de la Région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine ont rapporté à l'OIE des preuves qu'un chien avait été testé positif au virus COVID-19 suite à une exposition proche de ses propriétaires qui étaient atteints du COVID-19 . Le test, effectué par PCR en temps réel, a montré la présence de matériel génétique du virus COVID-19. Le chien ne présentait aucun signe clinique de la maladie.

Il n'existe aucune preuve que les chiens jouent un rôle dans la propagation de cette maladie humaine ou qu'ils deviennent malades. D'autres études sont nécessaires pour comprendre si et comment différents animaux pourraient être affectés par le virus COVID-19. L'OIE continuera à fournir des mises à jour à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

Il n'y a pas de preuves à l'appui de restrictions aux mouvements ou au commerce des animaux de compagnie.

Quelles mesures de précaution doivent être prises par les propriétaires lorsque des animaux de compagnie ou d'autres animaux sont en contact étroit avec des humains malades ou suspectés d'être atteints du COVID-19 ?


Il n'y a pas eu d’indications d'animaux de compagnie ou d'autres animaux infectés par le COVID-19 et actuellement il n'existe pas de preuve qu'ils jouent un rôle épidémiologique significatif dans cette maladie humaine. Cependant, comme les animaux et les humains peuvent parfois partager des maladies (connues sous le nom de zoonoses), il est toujours recommandé aux personnes qui sont atteintes du COVID-19 de limiter les contacts avec des animaux de compagnie et d'autres animaux

Lors de la manipulation et des soins des animaux, des mesures d'hygiène de base doivent toujours être appliquées. Cela comprend le lavage des mains avant et après avoir été à proximité ou avoir manipulé les animaux, leur nourriture ou leurs affaires, ainsi que d'éviter de les embrasser, de se faire lécher ou de partager de la nourriture.

Dans la mesure du possible, les personnes malades ou sous traitement médical pour le COVID-19 doivent éviter tout contact étroit avec leurs animaux de compagnie et confier leurs animaux aux bons soins d'un autre membre de leur foyer. Si elles doivent s'occuper de leur animal, elles devraient appliquer de bonnes pratiques d'hygiène et si possible porter un masque facial.